marruecos2
Le gouvernement du Venezuela dénonce de nouvelles menaces proférées par le Président des États-Unis contre la souveraineté, la paix et la stabilité du pays PDF Imprimir E-mail

REPUBLIQUE BOLIVARIENNE DU VENEZUELA

MINISTERE DU POUVOIR POPULAIRE POUR LES RELATIONS EXTERIEURES

 

COMMUNIQUÉ

           La République Bolivarienne du Venezuela rejette le communiqué insolite publié par la Maison Blanche, hier, le 17 juillet 2017.

Le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela dénonce auprès des peuples du monde les nouvelles menaces contre la souveraineté, la paix et la stabilité de notre pays, exprimées lors d’un dîner offert par le Président des États-Unis, Donald TRUMP, aux plus hautes autorités publiques d’Argentine, du Brésil, de Colombie et du Panama, où elles ont été sommées de renforcer la campagne d'agressions contre le Venezuela. Nous savons bien que les peuples frères desdits pays refuseront ce type d’actions et demanderont à leurs dirigeants d’agir avec dignité dans la défense de la souveraineté de Notre Amérique, car nous sommes sûrs de leur solidarité.

Le président TRUMP est fatalement obsédée par le Venezuela en raison de ses idéologies de la suprématie blanche. Toutefois, nous comptons sur les peuples du monde et nous sommes prêts à continuer de vaincre sur le plan politique et diplomatique, et dans d'autres instances, les agressions néfastes du gouvernement des États-Unis.

Il est déplorable et détestable que le président colombien SANTOS, cherchant à échapper à une sanction de la part du gouvernement des États-Unis en raison de la croissance démesurée de la production de cocaïne, recourt à la tactique de campagne pour présenter le Venezuela comme un facteur de déstabilisation dans la région, et même pour appeler à un changement de gouvernement au Venezuela, même lorsque notre pays a subi les conséquences de la guerre civil colombienne et s'est néanmoins efforcé de garantir la paix en Colombie.

Ces représentants indignes de leurs peuples vont à l’espace principal de concertation à New York, non pas pour aborder les grands problèmes régionaux, tels que: les souffrances des immigrants, la nécessité d’acquitter la dette sociale et de promouvoir le développement durable, la lutte contre le trafic de drogues et son plus grand marché de consommateurs et les conséquences du changement climatique qui se sont encore récemment manifestées à travers le passage d'ouragans sur les Caraïbes. Non, ces mandataires se soumettent et se subordonnent aux directives du président TRUMP contraires au Venezuela.

La République bolivarienne du Venezuela continuera de défendre son indépendance et de résister fermement aux attaques du gouvernement raciste des États-Unis qui cherche à faire céder la région tout entière. Le Venezuela est une nation fière de son histoire construite par des femmes et des hommes qui ont donné leur vie pour la liberté, dont nous jouissons aujourd'hui. Aucun président prônant la suprématie ne vaincra notre peuple.

 

Caracas, 19 septembre 2017

 

Otras Noticias

 

 

twitterambassade 
VENEZUELA CUMPLE LOS OBJETIVOS 2015
NUEVA FRONTERA DE PAZ
CARTA DE JAMAICA
Nuestro Esequibo
Chávez con bb
GOBIERNO DE LA EFICIENCIA
Centro de Sabres africanos
FUNDAYACUCHO
Ley del Plan de la Patria
Simón Bolivar
2015 Año de Victoria
venezuela-se-respeta
bot mensaje chavez
ALBA
derchos vivir
Telesur